L’hypnose ericksonienn

L’hypnose ericksoniennPin

L’hypnose ericksonienne est une technique particulière d’hypnose utilisée dans certains centres de soins et par certains psychothérapeutes. Cette méthode de soins peut paraître assez mystérieuse puisqu’elle s’appuie sur l’inconscient

L’hypnose vient de loin ! Dans les traditions anciennes, les guérisseurs, les sorciers, les chamans ont toujours utilisé la transe pour guérir. La transe est un état de conscience modifié. On n’est ni tout à fait endormi, ni tout à fait éveillé. C’est un peu l’état particulier où le conscient et l’inconscient peuvent enfin se rencontrer et entrer en communication.

Chez nous, en occident, c’est à partir du XVIIIème siècle que certains médecins (comme l’autrichien Anton Mesmer) découvrent ou redécouvrent les possibilités thérapeutiques de l’hypnose. C’est l’hypnose classique. Elle fonctionne à partir de directives très précises données par le praticien à son patient : des injonctions à base de : « faites ! allez ! revenez ! etc.). Des ordres. Cette hypnose classique est toujours utilisée de nos jours pour traiter certaines phobies ou des douleurs physiques.

Au milieu du XXème siècle s’est développée une nouvelle forme de communication sous hypnose. Une technique mise au point par le psychiatre et psychologue américain Milton Erickson. Elle a donné naissance à l’hypnose ericksonnienne. Pour ce psychothérapeute, notre inconscient en connaît beaucoup plus sur nous-mêmes que notre conscient. Et pour lui, les intentions de l’inconscient sont toujours positives, l’inconscient est vu comme un immense réservoir de ressources. Même un symptôme gênant, comme une phobie, a au départ une utilité positive. Supprimer le symptôme, pour lui, n’est pas suffisant. Il cherche à écouter ces symptômes gênants et à demander directement à l’inconscient, quelle est leur signification.

L’hypnose ericksonniene n’est pas une thérapie directive, mais une technique où le patient est totalement impliqué et actif. En état de transe, il aura, lui et son thérapeute, accès à son inconscient.

L’hypnose ericksonienne : Mécanique de l’hypnose ericksonienne

Comment définir exactement la mécanique de l’hypnose ericksonienne ? Prenons un exemple : vous êtes sur l’autoroute, en train de conduire. Vous êtes totalement concentré sur la route, sur les autres voitures, sur les distances à respecter. Vous fonctionnez comme en système automatique. Car, dans le même temps, vous avez en tête une idée qui domine tout le reste. Vous êtes centré sur votre pensée et vous en oubliez même de prendre la bonne sortie d’autoroute ! Et bien, sans le savoir, vous étiez en état de transe ! Une transe naturelle.

En fait, dans l’état hypnotique, c’est l’inconscient qui « prend la main ». Le conscient est là toujours, mais en veilleuse, il exerce une veille « flottante ». Alors, imaginez, accompagné d’un thérapeute expérimenté : vous pouvez tout à coup avoir accès à votre inconscient et à ses ressources. On le sait bien, depuis Freud, c’est dans notre inconscient que sont stockées bon nombre de nos informations intimes, nos traumatismes anciens et refoulés, mais aussi les injonctions de nos parents, plus ou moins implicites. Nous avons appris, à un certain moment de notre vie, à réagir de telle ou telle manière face à telle ou telle situation. C’était certainement très bien et la meilleure solution à ce moment-là. Mais ce n’est plus forcément la bonne manière de réagir aujourd’hui. Et cet apprentissage ancien devient un fardeau : un symptôme.

Imaginez un homme, qui pour passer une rivière, utiliserait un radeau. Arrivé sur l’autre rive, va-t-il garder indéfiniment son radeau sur le dos ? Ce serait un symptôme pesant.

L’hypnothérapie vise donc à nous aider à nous défaire d’idées, de comportements qui ne sont plus appropriés, ou de réactions émotionnelles inadéquates ou disproportionnées, et à les remplacer par des idées, des comportements ou des émotions appropriés.

L’hypnose ericksonienne : Les principes fondamentaux

Pour l’inventeur de ce type d’hypnose, Milton Erickson, l’intention de nos comportements inconscients est toujours positive : même les symptômes qui nous paraissent invalidants, ont été à l’origine une réaction positive de « survie » à des situations.

Le rôle du thérapeute est de détecter le moment où un comportement a été utile, en interrogeant l’inconscient du patient. Une fois que l’origine du problème a été comprise, le comportement analysé est remplacé par une nouvelle attitude plus adéquate.

Les principes de base de l’hypnose ericksonienne

> L’hypnose ericksonienne ne peut pas soigner des maladies, mais intervient sur des symptômes – comme les douleurs, sur les phobies, les addictions, les angoisses, les troubles obsessionnels, la confiance en soi. Elle peut aussi avoir un effet positif sur les problèmes de sommeil ou sur le tabagisme.

> Une thérapie d’hypnose ericksonienne se fait généralement en cinq-dix séances d’une heure et demie, le prix d’une séance pouvant aller de 50 à 70 euros environ. C’est le patient qui décide la fréquence des séances, en accord avec le thérapeute.

> Le protocole thérapeutique est individualisé en fonction des besoins, des atteintes et des réactions de chaque patient.

> L’hypnose ericksonienne utilise un état de transe co-construit, mise en place en accord avec le patient pour intervenir sur son inconscient. S’agissant d’une thérapie brève, très différente de la psychanalyse, il n’est pas nécessaire que les mécanismes mentaux du patient lui soient expliqués. Le thérapeute cherchera à identifier l’origine d’un certain comportement et lui suggérera une nouvelle réaction à lui substituer dans le futur.

> Le thérapeute s’adresse directement à l’inconscient du patient en lui donnant des exemples de résolution de problèmes, sans toutefois n’imposer aucune obligation : l’hypnose ericksonienne est une hypnose permissive.

> Les thérapies d’hypnose ericksonienne ne sont pas prises en charge par l’assurance maladie si elles ne sont pas pratiquées par un médecin.

Auteurs : Sylvie Charbonnier et Elide Achille.
Consultant expert : Lilian Dupré, psychologue.

Yorum yapın