Diarrhée du nourrisson

La diarrhée est assez fréquente chez le nourrisson principalement durant les mois d’hiver. Il est important de bien surveiller l’enfant pour intervenir et empêcher un risque de déshydratation.

En effet, ce problème peut survenir rapidement si les diarrhées sont fréquentes et très liquides.
En raison de la diarrhée, des complications risquent de survenir.

En effet, le risque le plus grave est une déshydratation qui peut se révéler par une fatigue, des yeux cernés, une perte de poids, une bouche sèche, une absence de larmes alors que l’enfant pleure… L’enfant peut aussi présenter des signes de désorientation et de torpeur.

La déshydratation chez les très jeunes enfants peut engendrer de très graves risques, si l’enfant n’est pas réhydraté à temps. On déplore en France, chaque année quelques dizaines de morts d’enfants, principalement causées par une déshydratation. Il faut donc bien vérifier le poids du nourrisson lors d’une diarrhée, car il ne faut pas que celle-ci dépasse 5% du poids habituel du bébé. Si c’est le cas, allez consulter de toute urgence.

Il ne faut pas hésiter à éventuellement composer un numéro d’urgence : le 15, le 18 ou le 112, si le nourrisson à des signes de déshydratation. Les causes d’une diarrhée chez un bébé sont souvent d’origine infectieuse…

Diarrhée du nourrisson : Les causes

Chez le nourrisson et le jeune enfant, les causes principales des diarrhées aiguës sont les virus, mais elles peuvent également être provoquées par des bactéries, ou par des allergies…

La cause la plus fréquente de la diarrhée chez le nourrisson est le rotavirus : un virus attrapé par pratiquement tous les enfants avant l’âge de 5 ans et qui va provoquer chez le nourrisson une gastro-entérite attaquant la muqueuse intestinale.

Cette infection se traduit par des selles anormalement liquides et fréquentes accompagnées parfois d’aliments non digérés ou de vomissements. D’autres manifestations sont probables comme : la fièvre, et des douleurs abdominales.

Ces troubles ne durent souvent que quelques jours durant lesquels il faut rester attentif au risque de déshydratation du nourrisson.

Plus un enfant va être petit et plus la déshydratation va se faire en peu de temps. Si le bébé a de la fièvre, celle-ci va accentuer la perte d’ eau et donc également favoriser la déshydratation.
La diarrhée peut devenir chronique, et durer plusieurs semaines. Des examens spécifiques sont alors nécessaires pour diagnostiquer par exemple une allergie, ou un problème d’absorption intestinale.

Quand le bébé n’a que quelques semaines, il est indispensable de consulter rapidement. Si l’enfant est plus grand, un traitement à base d’une solution de réhydratation achetée en pharmacie peut être donné par les parents et le poids ainsi que l’état de santé de l’enfant doivent être surveillés. Si les symptômes ne s’améliorent pas, l’avis d’un médecin est nécessaire.

Diarrhée du nourrisson : Les traitements

Le premier traitement à donner est la Solution de Réhydratation Orale (SRO). C’est le traitement de référence recommandé par l’OMS. On peut éventuellement donner un médicament contre la fièvre si elle est élevée. Le médecin peut prescrire un anti-sécrétoire.

Une consultation médicale est nécessaire. Pour contrer rapidement un risque de déshydratation, il convient de donner à boire à l’enfant une Solution de Réhydratation Orale (SRO) que l’on trouve en pharmacie. L’enfant a besoin d’être réhydraté avec ce liquide parfaitement adapté. Cette SRO s’adresse surtout aux enfants de moins de deux ans.

Côté alimentation rien de très particulier. 4-6 heures après le début de la diarrhée ou des vomissements, l’enfant peut reprendre son alimentation normale. Il n’a peut-être pas très faim. S’il allaite ou prend des biberons de lait, il doit continuer. Il ne faudra pas forcer l’enfant à qui on peut tout proposer si son alimentation est déjà diversifiée. On peut privilégier riz, pain blanc, carottes, pommes… Chez le nourrisson, on alterne la SRO, et les biberons “normaux” ou l’ allaitement. Il est déconseillé de donner aux nourrissons de l’eau pure qui n’est pas adaptée. De même, contrairement à ce que l’on entend parfois dire, ne pas donner de soda, de coca, ni de jus de carottes…

Si l’enfant est fortement déshydraté, un transfert dans un service d’urgence est la meilleure solution. On proposera à l’enfant de boire une SRO. Mais la mise en place d’une perfusion peut être nécessaire.

L’enfant est généralement gardé trois-quatre jours à l’hôpital.
Si vous avez un nourrisson, nous vous conseillons d’avoir dans votre armoire à pharmacie une Solution de Réhydratation Orale (SRO).

En cas de diarrhée de votre bébé, vous pouvez proposer cette solution avant même l’arrivée du médecin. Si votre enfant vomit, proposez la SRO de manière très progressive, par petites gorgées au début. Lavez-vous bien les mains avant et après tout contact avec l’enfant. Le mieux est d’utiliser une solution hydro-alcoolisée.

Diarrhée du nourrisson : Sources et notes

> Fourquet F, Desenclos J.C, Maurage C, Baron S. Le poids médico-économique des gastro-entérites
aiguës de l’enfant : l’éclairage du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information. Arch
Pédiatr 2003.
> Gallay A, Vaillant V, De Valk H, Desenclos J.C. : Epidémiologie des diarrhées virales : Encycl Méd Chir, gastro-entérologie, 2003.
> Bajolet O, Chippaux-Hyppolite C. Les rotavirus et autres virus de diarrhées. Bull. Soc.Path. Ex.,
1998.

Yorum yapın